Les gesticulations de la politique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les gesticulations de la politique

Message par Globouille le Jeu 23 Fév - 18:54

Nous voici au seuil d'une des époques les plus captivantes de la vie hexagonale. De tous les coins de ce merveilleux pays où il fait si bon vivre retentissent les accents de l'éloquence publicitaire des arlequins, tabarins, pasquins, pantalons, tartailles, pantalons, saltimbanques et autres camelots de la grande gabegie nationale. C'est à qui vantera avec le plus de persuasion la fraîcheur de sa salaison électorale et proposera sur son marché de plein air la dégustation de ses produits garantis sans ces OGM que sont la finance et le mondialisme sauvage. C'est à qui déploiera sa rhétorique en grandes périodes comminatoires couronnées de fastueux rassemblements d'adeptes ralliés à l'étendard du plus vertueux. Chaque héros est investi d'une mission divine et s'auréole du nimbe de gloire qui le consacre pour quelques semaines grand prêtre de la cause républicaine. On fustige, on déplore, on invective, on étrille, on fulmine, et ce salmigondis de verbiage se résume en un sublime et enthousiasmant épiphonème : votez pour moi.
Votez pour moi, bonne gens, et vous verrez de quoi je suis capable. Je suis capable, entre autres aptitudes, de ne pas tenir mes promesses, de vous mentir sur toute la ligne, de vous berner comme qui rigole et de vous persuader - là est le fin du fin - que si vous votez pour un autre il vous mentira et vous bernera davantage. Vous n'avez donc que le choix du pire au moins pire.

_________________
Nulla die sine linea
avatar
Globouille

Nombre de messages : 3862
Age : 31
Localisation : Soule Xiberoa
Humeur : Equanime
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Medea le Ven 24 Fév - 11:04

Le matin, en allant travailler, mon chéri et moi écoutons une émission de radio sur RTL "votez pour moi". C'est excellemment fait. Chaque personnage politique est imité, ses menus (?) travers sont amplifiés, une vraie caricature de notre société.

Ce matin, il y a avait un petit best off, comme ils font quand les imitateurs sont en vacances de carnaval etc.

C'était, sur la musique de Starsky et Hutch, l'agence de notation Standard et Poors. Deux personnages discutaient entre eux comme Laurel et Hardy, disant qu'ils allaient baisser la note de la France rien que parce qu'ils savaient que ça tuerait Sarko. "Allons-y, Poors, et hop ! un A en moins, ha ha ha".

Il est rare que l'émission parle d'autre chose que la Belgique (il y a tellement à dire sur ce qui s'y passe Rolling Eyes ) mais croyez bien que les blagues sur les Belges ont leur pendant chez nous lol!

_________________
L'homme sérieux est dangereux, il est naturel qu'il se fasse tyran
Simone de Beauvoir
Les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux
Alphonse Allais
avatar
Medea

Nombre de messages : 2535
Humeur : aqueuse
Date d'inscription : 09/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Littlewingrunner le Ven 24 Fév - 18:04

Ravi de retrouver ta verve stylistique Globouille. Ce que tu écris me fait penser aux billets d'humeurs que Voltaire pouvait écrire... ( toute proportion gardée, et en prenant compte du décalage temporel).

Plus important : tu touches juste, et cela est dû, à mon avis, à la forte couverture médiatique de la campagne. L'important ce n'est plus d'argumenter, de raisonner, de mettre en lumière ce qui est rationnellement important, mais de faire de l'image. Ce que Debord avait bien décrypté en parlant de "société de spectacle". A mon avis c'est encore Baudrillard qui est le plus explicite : " séduction", " simulation", et "hyper-réalité", sont des concepts qui s'appliquent très bien sur le paysage médiatique. Ce qui compte ce n'est plus ce qu'est le programme, ce que pense le personnage, mais comme il paraît. Un candidat gagne plus de voix en changeant de look qu'en produisant une réflexion.

On le voit bien avec l'idée de sarko d'une proposition nouvelle chaque jour: on tombe dans une saturation séductrice, ce que Baudrillard appellerait "l'obésité" communicative, il cherche à occuper le paysage médiatique, à y être omniprésent, et dans les faits cela le fait remonter actuellement. C'est une disparition du réel au profit d'une série de simulacres qui s'auto-engendrent, au fond on ne vote que pour une image renvoyée par un medium quelconque. Et rares sont les émissions qui ne jouent pas le rôle de ce spectacle médiatique, comme on a pu le voir lors du débat Le pen-Mélanchon, particulièrement révélateur à ce niveau : ce que voulait la chaîne ce n'était pas un débat de fond, mais une opposition entre ces deux personnalités fortes qui allaient se crier dessus et se castagner en direct...
avatar
Littlewingrunner

Nombre de messages : 3140
Age : 25
Localisation : Région parisienne
Humeur : posée et fatiguée
Date d'inscription : 21/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Globouille le Ven 24 Fév - 18:41

Exactement, bien vu. J'ai regardé l'émission et je me suis dit : "bon sang, nous en sommes là, à assister au spectacle des grands-guignols qui s'exhibent sans vergogne ! Et les médias complices de cette tartufferie politique, avec le triste sire Pujadas affectant des demi-sourires de supériorité. L'imbécile ! Qui croit-il être ? Un pion, comme tous les autres, ni plus ni moins. Un pion bien appointé, certes, mais un pion...
Dégénérescence du journalisme, de la conscience, mensonge partout, momeries et capucinades innombrables, sourires forcés, égoïsmes ferraillant leurs insanités, misère morale, improbités intellectuelles, voilà le mauvais brouet qu'on nous sert régulièrement une fois par lustre !
Comme disait Voltaire que tu évoques : "ce monde n'est qu'une foire où chaque polichinelle cherche à s'attirer la foule".

_________________
Nulla die sine linea
avatar
Globouille

Nombre de messages : 3862
Age : 31
Localisation : Soule Xiberoa
Humeur : Equanime
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par grumpythedwarf le Ven 24 Fév - 18:43

Eh oui ! Le peuple se repaît de spectacle.
La politique n'y échappe certainement pas.
L'excès de "communication" tue peut-être les velléïtés de ce bon peuple à se faire une opinion personnelle ?
On entend souvent "Tous dans le même sac; il y a de moins en moins de clivage entre la gauche et la droite".
Bref, c'est le règne du "chacun pour soi".
La sagesse populaire a parfois un fondement de vérité.

_________________
"Un cadavre, c'est le résidu-témoin de l'inconscience"
Sri Aurobindo.
avatar
grumpythedwarf

Nombre de messages : 8306
Localisation : Hic et nunc
Humeur : Cyclothymique.
Date d'inscription : 31/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par hirondelle le Ven 24 Fév - 22:43

Je trouve qu'on ressemble de plus en plus aux Romains : du pain et des jeux !
C'est bien tout ce que la classe politique actuelle sait faire.
Le problème, c'est qu'ensuite les Français l'oublient dans l'isoloir et votent pour celui qui a hurlé/promis/juré le plus fort et le plus longtemps.
Ben après, faut pas venir se plaindre !
avatar
hirondelle

Nombre de messages : 166
Date d'inscription : 30/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Littlewingrunner le Ven 24 Fév - 22:57

Tu penses que nous sommes en période de décadence ? Ou bien penses tu que cela a toujours été ainsi? Au regard de l'histoire je dirais que la politique a toujours été une affaire de spectacle, on entre que dans un changement de degré par les méthodes de communications accrues qui permettent l'émergence de la "saturation " dont je parlais, ainsi que des conneries comme la télé réalité ou le people... non?
avatar
Littlewingrunner

Nombre de messages : 3140
Age : 25
Localisation : Région parisienne
Humeur : posée et fatiguée
Date d'inscription : 21/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Globouille le Sam 25 Fév - 13:30

Pas une époque de décadence, non, plutôt (c'est mon côté optimiste) une période transitoire, une lente évolution vers une conscience plus large du monde, du rôle de l'homme et de sa destinée ici-bas. Mais ces phases intermédiaires sont toujours douloureuses, agitées et contradictoires.

_________________
Nulla die sine linea
avatar
Globouille

Nombre de messages : 3862
Age : 31
Localisation : Soule Xiberoa
Humeur : Equanime
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Littlewingrunner le Sam 25 Fév - 16:46

Voici que Globouille est hégélien :p
avatar
Littlewingrunner

Nombre de messages : 3140
Age : 25
Localisation : Région parisienne
Humeur : posée et fatiguée
Date d'inscription : 21/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Globouille le Sam 25 Fév - 16:50

Si je suis hégélien, c'est sans que j'en susse rien Very Happy

_________________
Nulla die sine linea
avatar
Globouille

Nombre de messages : 3862
Age : 31
Localisation : Soule Xiberoa
Humeur : Equanime
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par grumpythedwarf le Sam 25 Fév - 17:09

On suçe ce qu'on peut, gamin...

_________________
"Un cadavre, c'est le résidu-témoin de l'inconscience"
Sri Aurobindo.
avatar
grumpythedwarf

Nombre de messages : 8306
Localisation : Hic et nunc
Humeur : Cyclothymique.
Date d'inscription : 31/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Globouille le Sam 25 Fév - 17:29

Tu l'as dit : certains sucent la glace, d'autres le venin de la chicane, d'autres encore les tétons de leur nourrice. A chacun son suçon.

_________________
Nulla die sine linea
avatar
Globouille

Nombre de messages : 3862
Age : 31
Localisation : Soule Xiberoa
Humeur : Equanime
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Littlewingrunner le Sam 25 Fév - 20:02

Pour revenir au sujet, je pense que la décadence est une vieille chimère, qui parle d'un âge d'or qui n'a probablement jamais réellement eu lieu.

La phase transitoire dit Globouille ( pourquoi ne garde tu pas le même pseudo sur les forums ? ) dure depuis un peu trop longtemps pour que ce soit crédible non ? Ne transformes tu pas l'Histoire en ce que tu espères qu'elle soit ?
avatar
Littlewingrunner

Nombre de messages : 3140
Age : 25
Localisation : Région parisienne
Humeur : posée et fatiguée
Date d'inscription : 21/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par grumpythedwarf le Sam 25 Fév - 20:23

Pourtant, nous avons toujours eu des époques charnières.
Je crois, comme Globouille, que nous en vivons une.
Comme la transition entre le Moyen-Âge et la Renaissance.
Mais en accéléré.

_________________
"Un cadavre, c'est le résidu-témoin de l'inconscience"
Sri Aurobindo.
avatar
grumpythedwarf

Nombre de messages : 8306
Localisation : Hic et nunc
Humeur : Cyclothymique.
Date d'inscription : 31/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Globouille le Sam 25 Fév - 20:26

Peut-être bien, je suis un optimiste idéaliste, par conséquent un doux rêveur qui fait les civilisations à son image. Il n'y a rien d'objectif à ce que je dis, ce sont des utopies de songe-creux : je crois en un monde meilleur, oui, de toute ma foi, je crois en la bonté de l'homme dont la corruption est susceptible d'amendement, par conséquent de transformation par la conscience qui est en lui comme la flamme dont parle saint Jean.
Et je crois surtout que nous sommes au seuil de l'ère du Verseau : il faudra choisir entre l'évolution et la stagnation. L'une est la voie escarpée, douloureuse, l'autre le chemin battu.

_________________
Nulla die sine linea
avatar
Globouille

Nombre de messages : 3862
Age : 31
Localisation : Soule Xiberoa
Humeur : Equanime
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Globouille le Sam 25 Fév - 20:26

grumpythedwarf a écrit:Pourtant, nous avons toujours eu des époques charnières.
Je crois, comme Globouille, que nous en vivons une.
Comme la transition entre le Moyen-Âge et la Renaissance.
Mais en accéléré.
C'est exactement ce que je pense.

_________________
Nulla die sine linea
avatar
Globouille

Nombre de messages : 3862
Age : 31
Localisation : Soule Xiberoa
Humeur : Equanime
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Littlewingrunner le Dim 26 Fév - 14:49

Les époques se pensent rarement bien elle-même. Ce fameux passage du Moyen-Âge à la Renaissance est purement historiographique.
avatar
Littlewingrunner

Nombre de messages : 3140
Age : 25
Localisation : Région parisienne
Humeur : posée et fatiguée
Date d'inscription : 21/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Globouille le Dim 26 Fév - 15:27

Mais avec le recul, on discerne d'un œil plus objectif les changements profonds qui affectent une civilisation, comme on contemple la forme d'un édifice ou d'un paysage de façon panoramique.
Cela dit, j'en reviens à l'accéléré évoqué par Grumpy : il a raison, sans l'ombre d'un doute. De nos jours, tout répond, en effet, à une sorte de processus exponentiel : il a fallu presque quinze siècles à l'humanité pour inventer l'imprimerie, et seulement un pour additionner d'un même élan toutes les technologies modernes dont nous bénéficions aujourd'hui, depuis l'électricité jusqu'à l'informatique. Si ce n'est pas un signe que nous sommes bel et bien entrés dans l'ère de l'infiniment rapide....

_________________
Nulla die sine linea
avatar
Globouille

Nombre de messages : 3862
Age : 31
Localisation : Soule Xiberoa
Humeur : Equanime
Date d'inscription : 05/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Medea le Lun 27 Fév - 1:19

Mais je sais, mais je sais que demain... sera bien.
(Greame Allwright)
http://www.youtube.com/watch?v=EvI7mN7RAeg

_________________
L'homme sérieux est dangereux, il est naturel qu'il se fasse tyran
Simone de Beauvoir
Les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux
Alphonse Allais
avatar
Medea

Nombre de messages : 2535
Humeur : aqueuse
Date d'inscription : 09/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par hirondelle le Mer 29 Fév - 22:52

Pour répondre à Littlewingrunner, je dirais que l'abus des médias accélère de manière exponentielle une certaine décomposition de notre société et que, le plus affligeant, c'est de voir la classe politique, qui représente quelque part le principe de démocratie de notre pays, se galvauder dans cette voie.
S'agit-il de décadence ou de période transitoire ?
Seuls nos arrière-arrière-petits-enfants pourront en juger.
avatar
hirondelle

Nombre de messages : 166
Date d'inscription : 30/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gesticulations de la politique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum